COCAN 20-21

Navettes « prestige » pour les journalistes

media-cocan2021
Les représentants des médias nationaux et internationaux bénéficient de commodités de transport pour leur déplacement partout où besoin est dans le cadre de leur travail.

Partager cet article

Après deux semaines de compétition, les navettes assurant le transport des journalistes sur les différents sites d’activités sont créditées de bons points. « C’est très bien organisé ici au Cameroun, ce qui nous permet de couvrir les activités de la CAN », se satisfait un journaliste Burkinabé qui a pris l’habitude des rotations. Un programme quotidien  est établi par la commission communication du COCAN dans toutes les villes hôtes de la compétition.

A Yaoundé, fief des poules A et C, trois bus de bon standing se relaient  pour assurer le déplacement des hommes et femmes des médias. Les points de départ sont le Hilton Hôtel, l’Hôtel Jouvence International et le MINSEP. Le plan de circulation permet de quadriller tous les lieux d’activités intéressantes pour la presse. Les conférences presse d’avant et d’après match sont intégrées dans le programme, autant que les séances officielles d’entraînement et les matchs de compétition. L’ambiance est bonne entre les journalistes venus d’horizons divers, rassemblés dans un même bus avec un seul objectif, une couverture optimale de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021.

Dans la ville de Douala, les journalistes algériens, ivoiriens, sierra-léonais, français, canadiens, britanniques, allemands, camerounais se déplacent ensemble pour les lieux d’activités. L’itinéraire est bien élaboré de manière à faire un ramassage efficace. Le point de départ est l’Ecole publique de Deido avec des escales à l’Hôtel Somatel et à l’Hôtel Onomo où logent de nombreux journalistes.  Les horaires sont rigoureusement respectés, parfois de 8h 30 à tard à 23h.

Les sites de Bafoussam et Limbé sont assez particuliers, puisque les navettes doivent faire le tour de plusieurs localités, notamment Bangou, Bana, Bafang et Buea pour permettre aux journalistes de couvrir les nombreuses activités qui s’y déroulent. Ce qui allège énormément la tâche des hommes et femmes des médias dont le bus est prioritaire sur la voie publique, avec son laissez-passer et son branding unique conformément à la CAN 2021 au Cameroun.

 

Retour haut de page