COCAN 20-21

logo-officiel-cocan2021

Le Cameroun

Cameroun, un condensé d’Afrique

Le pays doit son nom aux explorateurs portugais conduits par Fernando Po qui, à la recherche de la route des Indes, accostèrent à Douala en 1472. Les navigateurs portugais n’étaient que de passage. Ce sont les Allemands qui s’installèrent durablement sur le territoire, en ouvrant un comptoir commercial en 1868, et signaient par la suite un traité paraphé par le roi Bell représentant les peuples autochtones de la côte et Gustav Nachtigal. Ce dernier administrateur de colonie installa ensuite la capitale à Buea au pied du Mont Cameroun dans le sud ouest.

Après la défaite de l’Allemagne à la fin de la 1ère Guerre Mondiale, la Société des Nations (SDN) place son ancienne colonie, en 1922, sous la double tutelle de la France et de la Grande-Bretagne. La fin de la seconde Guerre Mondiale en 1945 et le remplacement de la Société Des Nations par l’Organisation des Nations-Unies (ONU) fait à son tour tomber la tutelle franco-britannique. Ainsi scindé en deux entités linguistiques orientale et occidentale une partie du territoire obtient son indépendance le 1erjanvier 1960 et l’autre le 1eroctobre 1961.

Libre, le Cameroun opte constitutionnellement comme langues officielles le français et l’anglais. Il est l’unique exemple de bilinguisme issu de la présence des trois entités étrangères à l’avoir colonisées (Allemagne, France, Grande Bretagne).
Le premier chef d’Etat qui a conduit le Cameroun à l’indépendance en 1960 est Monsieur Ahmadou Ahidjo, un Peul musulman. Son successeur constitutionnel, Monsieur Paul Biya est un chrétien catholique qui conduit à ce jour aux destinées de la nation depuis le 06 novembre 1982.

 
Retour haut de page