COCAN 20-21

CAN 2021: Le Cameroun termine avec la médaille de bronze !

Pourtant mené 3-0 jusqu’à la 70ème minute, les Lions Indomptables rattrapent les Etalons du Burkina Faso au score et s’imposent aux tirs aux buts.

Partager cet article

Impossible n’est pas camerounais ! Les Lions Indomptables du Cameroun viennent de réaliser une «mission impossible» au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé en venant à bout de la solide équipe du Burkina Faso. Menés au score depuis la 24ème minute de jeu, les Lions Indomptables du Cameroun ont encaissé un deuxième but à deux minutes de la pause (43ème) avant de prendre le troisième but à la 49ème minute (3-0).

Alors que tout semblait déjà perdu dans les esprits des quelques spectateurs qui ont fait le déplacement pour le stade Ahmadou Ahidjo, le technicien portugais Antonio Conceiçao entame la deuxième période du match avec deux remplacements. Ignatius Ganago cède sa place à Moumi Ngamaleu et Samuel Oum Gouet laisse sa place à Aboubakar Vincent. Le Cameroun pousse, le Burkina résiste jusqu’à la 70ème minute.

A la 71ème minute de jeu, Stéphane Bahoken réduit le score (3-1). Jusque-là, on ne vend pas chère la peau du lion. Il a fallu attendre la 85ème minute de jeu avec le but du capitaine Aboubakar Vincent, le deuxième but des Lions pour commencer à espérer que le Cameroun revienne au score. Deux minutes plus tard, Aboubakar Vincent inscrit son deuxième but du match et son huitième de la compétition (3-3). Les burkinabè craquent. Heureusement pour eux, le temps réglementaire ne tient plus qu’à quelques secondes et le temps additionnel n’est que de 4 minutes.

C’est la séance des tirs aux buts. Les camerounais sont nostalgiques de la séance des tirs aux buts du 3 février dernier face à l’Egypte, mais décident de porter leur équipe. Après avoir encaissé les 2 premiers tirs des Etalons, André Onana repousse le 3ème tir du Burkina, celui de Blati Touré et permet à son équipe de s’imposer puisque le Cameroun réussi ses 5 tirs. Le Cameroun reste invaincu au stade Omnisports Ahmadou Ahidjo et termine au troisième rang comme en 1972.

Retour haut de page